Go to Appearance > Menu to set Top Menu

Le président chinois appelle à la paix entre Israël et un état palestinien

Au 2e jour de sa visite officielle, Netanyahu cherche à “marier la technologie d’Israël aux capacités de la Chine”

Au deuxième jour de la visite de Netanyahu, Israël et la Chine ont également pris des mesures supplémentaires pour renforcer leurs relations scientifiques et économiques.

Liu Yandong, la vice-Première ministre chinoise, a déclaré que Pékin et Jérusalem avait accepté d’améliorer leurs relations bilatérales, notamment en formant un « partenariat global innovant », visant à « porter les relations et la coopération entre les deux pays à de nouveaux sommets », selon le bureau du Premier ministre à Jérusalem.

« La coopération de l’innovation est un point culminant de nos relations bilatérales », a déclaré Liu à la conclusion de la troisième réunion de la commission israélo-chinoise sur la coopération de l’innovation, organisée à Pékin.

Liu a déclaré s’être rendue deux fois en Israël, et avoir été « très impressionnée » par sa culture de l’innovation.

« Vous êtes un leader mondial en recherche et développement », a-t-elle déclaré.

Des ministres et de hauts responsables chinois et israéliens ont signé dix accords bilatéraux, notamment dans les domaines de la santé, de la science, de l’éducation, et de la protection de l’environnement.

« Nous voulons marier notre technologie aux capacités de la Chine », a déclaré Netanyahu pendant le sommet.

« Nous, en Israël, nous sommes impatients de partager avec la Chine notre science et nos technologies, qui peuvent améliorer les vies de toute l’humanité, et du peuple de Chine », a-t-il déclaré.

« Nous savons que vous avez de grands scientifiques, de grands industriels, de grandes capacités et nous pensons qu’en collaborant nous pourrons améliorer l’avenir de nos peuples respectifs », a déclaré le Premier ministre.

Devant des dizaines de responsables gouvernementaux chinois et israéliens, d’industriels, de présidents d’université et d’hommes d’affaires, Netanyahu a appelé Pékin à accélérer les négociations sur un accord de libre échange entre Israël et la Chine, qui ont commencé il y a exactement un an.

Netanyahu a déclaré que dans le monde d’aujourd’hui, tout se technologise et que par conséquent, tous les pays doivent innover. Il a salué la scène start-up israélienne, soulignant la récente acquisition de Mobileye, basée à Jérusalem, par Intel pour 15 milliards de dollars, ajoutant qu’Israël hébergeait plus de 500 autres entreprises « qui font la même chose. Il y a quelques années, nous n’avions rien. »

Israël et la Chine ont des traditions et des histoires anciennes et riches, et veulent s’améliorer et faire progresser l’innovation technologique, a-t-il déclaré.

« Nous avons des racines profondes, mais nous cherchons le ciel, le futur. Et cela veut dire la science, et les technologies », a ajouté le Premier ministre.

Avant la réunion, Liu et Netanyahu avaient visité une petite exposition mettant en lumière certains des fruits des précédentes réunions de la commission, comme un projet de recherche collaboratif entre le Centre national chinois pour les nanosciences et les technologies, et l’Institut Weizmann d’Israël sur la réduction catalytique du CO2 en un produit chimique à valeur ajoutée grâce à l’énergie solaire.

Quatre ministres israéliens étaient présents au sommet, Eli Cohen (Economie et Industrie), Yaakov Litzman (Santé), Ofir Akunis (Sciences, Technologie et Espace), et Zeev Elkin (Environnement).

Quatre ministres ou vice-ministres chinois étaient également présents, en plus de la vice-Première ministre : Wan Gan (Sciences et Technologies), Cut Lui (Santé), Zhao Yingming (Environnement) et Ding Wei (Culture).