Les Palestiniens menacent de se retirer des accords d’Oslo si Trump annonce son plan de paix (Le Figaro)

Les Palestiniens envisagent de se retirer des accords d’Oslo, qui encadrent actuellement les relations entre Israël et l’Autorité palestinienne, si le président américain Donald Trump annonce son plan de paix pour le Moyen-Orient, ont indiqué des responsables palestiniens à l’AFP.

Si Donald Trump annonce son projet, comme cela est prévu d’ici mardi, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) se réserve le droit de se «retirer de l’accord intérimaire», nom des résultats concrets des discussions d’Oslo, a déclaré à l’AFP Saeb Erekat, secrétaire général de l’OLP. «Ce plan va transformer l’occupation temporaire en occupation permanente», a-t-il ajouté.

Les Palestiniens, qui boycottent les responsables américains depuis le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, disent ne pas avoir été conviés à ces discussions à Washington où doit être annoncé le projet de paix des États-Unis pour le Moyen-Orient. «Le plan de Trump est le complot du siècle pour liquider la cause palestinienne», a déclaré le ministère palestinien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Aux termes de l’accord intérimaire dit d’Oslo II de septembre 1995 entre l’OLP et Israël, la Cisjordanie est partagée en zone A, sous contrôle civil et sécuritaire palestinien, zone B, sous contrôle civil palestinien et sécuritaire israélien, et C, sous contrôle civil et sécuritaire israélien. Cet accord intérimaire devait se terminer en 1999 mais a été depuis reconduit tacitement par les deux parties.