• Etats-Unis : antisémitisme

Rabbin Habad poignardé devant un Centre juif de Boston

 STAFF/Times of Israel/ 1 juillet

Shlomo Noginski, un rabbin Habad de nationalité israélienne, a été agressé et poignardé aujourd’hui devant le Shaloh House, un institut Habad accueillant des Juifs russophones, dans le quartier de Brighton à Boston.  La victime de ce crime, apparemment antisémite, est hospitalisée en condition stable. L’assaillant, menaçant Noginski d’une arme à feu, avait tenté de le faire entrer de force dans sa voiture. Comme le rabbin résistait, l’assaillant l’a poignardé à huit reprises. Le suspect, interpellé et identifié comme Khaled Awad, 24 ans, est accusé de coups et blessures avec arme dangereuse ainsi ainsi que de coups contre un policier. Suite à l’attaque, on a multiplié les patrouilles autour des synagogues et des sites juifs à Boston. La police n’a pas diffusé d’information sur la motivation de l’agression, qui n’est pas qualifiée de hate crime, mais la Congresswoman Ayanna Pressley a tweeté : prions pour le bon rétablissement du rabbin, nos voisins méritent de vivre sans crainte, l’antisémitisme est une menace pour nos communautés. Pressley est membre du « Squad », un groupe de législateurs Democrats progressistes, dont Rashida Tlaib et Ilhan Omar, connus pour mener la charge contre Israël.

Chabad rabbi stabbed and wounded in attack outside Boston Jewish center | The Times of Israel

 

Pour le frère du rabbin Habad poignardé à Boston, il s’agit forcément d’un crime antisémite

Staff/  The Algemeiner / 2 juillet

Se confiant à l’Algemeiner,  Benzion Laskin n’a pas de doute sur la motivation antisémite de l’agression contre son frère, Shlomo Noginski. L’assaillant ne pas d’argent, il ne cherchait rien, rien d’autre que de lui faire mal, de le tuer. Il a tenté de le poignarder au ventre, mais mon frère [qui est ceinture noire de judo] s’est défendu. Je ne comprends pas l’hésitation des autorités. Par ailleurs, l’agression a ravivé l’appel à l’action contre la vague croissante de  violence antisémite aux Etats-Unis. Nathan Diament, directeur de politique publique de l’Orthodox Union,  cite plusieurs mesures de protection des Juifs américains à adopter d’urgence : l‘augmentation du financement du Nonprofit Security Grant Program, l’adoption d’une législation dans la lignée du bipartisan « Pray Safe Act » de 2021, la nomination, enfin, d’un envoyé spécial au département d’Etat chargé du combat contre l’antisémitisme.

https://www.algemeiner.com/2021/07/02/brother-of-rabbi-stabbed-in-boston-says-cant-see-how-it-wasnt-antisemitic-attack-he-only-wanted-to-harm-and-kill-him/

 

Accusé de l’agression au couteau du rabbin à Boston, le suspect  est écroué sans caution

BOSTON (AP) — Khaled Awad, 24 ans, accusé de l’agression au couteau contre un rabbin aux abords d’une école juive à  Boston, a été écroué sans caution. Une enquête pour hate crime est ouverte. L’audience pour déterminer la dangerosité  d’Awad, qui a plaidé non-coupable, est fixée au 8 juillet. Awad, dont le casier judiciaire dans le Massachusetts est vierge, a été inculpé pour blessures et vol en Floride, où il avait subi des examens dans un hôpital psychiatrique. Robert Trestan, directeur de l’Anti-Defamation League pour la région de New England a demandé que l’enquête soit totalement transparente.  « C’est une onde choc qui frappe la communauté, effrayée par l’agression d’un rabbin, poignardé en plein jour dans un quartier juif, où des centaines de résidents vivent, travaillent, se rendent à l’école et dans des colonies de vacances. ».

Suspect in stabbing of Boston rabbi held without bail; hate crime probe opened | The Times of Israel

Le rabbin blessé : c’était clairement une agression antisémite

Times of Israel / 4 juillet

 

Témoignant sur la chaîne 12 israélienne, Shlomo Noginski raconte l’incident : l’assaillant a tenté à maintes reprises de lui faire mal, mais grâce à Dieu il s’en est sorti vivant . L’agression était sans le moindre doute antisémite. « Il voulait me tuer, voulait me prendre en otage et me tuer. Il a visé mon cœur, mon corps  … » Le rabbin avait offert les clés de la voiture, l’assaillant ne voulait pas la voiture, pas le portefeuille, pas d’argent.

Wounded Boston rabbi says stabbing attack was ‘unequivocally’ antisemitic | The Times of Israel

  • Etats-Unis : immeuble effondré

L’armée israélienne a créé des images en 3D de l’immeuble effondré pour aider dans la  recherche des victimes

Yaron Steinbuch /New York Post/ 30 juin

L’armée israélienne a créé des diagrammes de mapping en 3D de l’immeuble effondré, pour assister les autorités locales en facilitant la recherche de victimes dans les décombres de l’immeuble effondré. Dans un entretien téléphonique avec le Post, le capitaine israélien Uri Jospe, officier de réserve dans l’unité de population civile, explique l’utilisation d’images créées par l’unité secrète 9900,  composée à 58% de femmes,  pour permettre  aux forces terrestres et aux pilotes de reconnaître un territoire ennemi avant de passer à  l’action. A l’aide du mapping très précis de l‘immeuble avant et après la catastrophe, on peut localiser un appartement donné dans les couches de l’immeuble aplati et y naviguer plus rapidement et avec plus d’efficacité. Grâce à la découverte de nouveaux tunnels, on a  pu trouver plusieurs  corps. L’unité, fière de participer à cet important effort international, garde toujours l’espoir de  trouver des survivants, bien que, passées les premières heures suivant la catastrophe,  personne n’est sorti vivant des décombres.  Le soutien moral offert par la délégation israélienne est très apprécié par les familles des disparus. Quand on lui demande s’il reste un espoir de trouver des survivants, Jospe répond : Peu importent les chances, l’espoir n’est jamais perdu.

Israeli army forms images of Florida condo to find victims (nypost.com)

These are the Jewish victims of the Surfside building collapse

{On ne peut pas expédier en quelques lignes ces portraits tragiques des victimes juives, aujourd’hui identifiées, de l’effondrement spectaculaire de l’immeuble à Surfside, Miami Beach, Florida, dans un quartier à l’importante population juive. On y compte une forte composante orthodoxe et de nombreux immigrés  d’origine vénézuélienne, venus à la recherche d’une vie meilleure. Parmi les victimes se trouvent des gens qui habitaient l’immeuble depuis longtemps, d’autres installés tout récemment, des gens de passage logés pour quelques jours par des amis ou des parents, de jeunes mariés, des veufs et des veuves, un homme venu assister à l’enterrement d’un ami mort du covid-19 … Chaque histoire est un crève-cœur, chaque victime est frappée d’un coup unique de malchance, toutes sont placées au  centre d’un large rayon de deuil et de malheur. Ceux dont on peut enterrer des restes et ceux perdus dans la poussière et les blocs de béton figurent ici dans une galerie de portraits de personnes pleines de vitalité, en toute beauté en toute élégance, appréciées pour leurs talents, leur générosité, les bonnes œuvres et les sourires, qui seront à tout jamais inscrits dans une mémoire collective écorchée.]   

https://www.jta.org/2021/07/01/united-states/these-are-the-jewish-victims-of-the-surfside-building-collapse

N.B. Le 3 juillet, les autorités ont annoncé la fin de recherches et le début de démolition des ruines. Le bilan s’établit  à 24 morts et 124 disparus.

 

  • Etats-Unis : rencontre Rivlin-Biden

Compte-rendu de la Maison Blanche

Le président Joseph R. Biden, Jr, dans le cadre d’un hommage au président israélien sortant, Reuven Rivlin, a tenu à exprimer la puissance du partenariat assidu avec Israël, le soutien inébranlable à sa sécurité et l’engagement toujours plus profond de coopération dans tous les domaines. Les deux chefs d’Etat se sont entretenus au sujet de la menace iranienne et d’autres défis régionaux. Le président Biden a promis que l’Iran n’obtiendrait jamais, sous son administration, l’arme nucléaire. Les Etats-Unis sont déterminés à contrer les agissements nuisibles de l’Iran et son soutien aux proxies terroristes qui déstabilisent la région. Les deux présidents ont exploré  des pistes vers la paix et la stabilité. Le président Biden a assuré son homologue d’un soutien appuyé au processus de normalisation entre Israël et des pays du monde arabo-musulman. Au sujet de l’évolution de la situation  à Gaza et en Cisjordanie, le président Biden a souligné l’importance des démarches israéliennes visant à calmer et à stabiliser ces territoires et à faire avancer des opportunités économiques pour le peuple palestinien. Le président américain croit que la solution à deux Etats, négociée par les parties concernées, demeure le meilleur chemin vers une paix durable. Il a souligné l’importance d’encourager des voix modérées et de promouvoir la cause de la coexistence, tout en affaiblissant les extrémistes qui prônent la haine et la violence. Le président Biden a chaleureusement invité le premier ministre Naftali Bennett à lui rendre visite très prochainement à la Maison blanche. Son administration anticipe une étroite collaboration avec le nouveau gouvernement israélien sur de nombreuses questions critiques figurant sur l’agenda bilatéral.

https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2021/06/28/readout-of-president-joseph-r-biden-jr-meeting-with-president-reuven-rivlin-of-israel/

 

Opération « Block the Boat » bien gérée par l’autorité du Port de Seattle

The Seattle Times / 25 juin

L’opération Block the Boat, montée contre la compagnie maritime israélienne Zim, a été bien gérée et la réputation du Port de Seattle comme port international fiable a été sauvée, grâce à l’effort conjoint des responsables du Port en collaboration avec la maire Jenny Durkan, le Northwest Seaport Alliance, l’opérateur du terminal, SSA Marine et l’International Longshore and Warehouse Union. On a aménagé un lieu pour les manifestants, tout en assurant la sécurité des ouvriers. Le cargo Zim  a été déchargé sans incident. Les manifestants ont le droit de s’exprimer, la politique israélienne envers les Palestiniens exige une surveillance internationale accrue. Mais l’économie maritime de la région, les emplois et le réseau complexe de clients nationaux et internationaux ne devraient pas être victimes d’une crise géopolitique à l‘autre bout du monde.  Quelques conseillers municipaux et d’autres élus ont exigé, en vain, que le Zim San Diego quitte le port. Pour Alia Taqieddin, du collectif féministe palestinien local Falastiniyat, l’un des organisateurs de l’opération, le retard du déchargement et la réaction  sympathique de ces responsables ont suffi pour que les activistes crient victoire.

https://www.seattletimes.com/opinion/editorials/bds-israel-zim-seattle-block-boat/