• |HATE] CRIMES / USA

Accusé d’actes de vandalisme contre plusieurs synagogues du Bronx, le suspect est libéré sous contrôle judiciaire

Yoni Wilkenfeld / 3 mai

Des responsables de la communauté juive locale et nationale sont écœurés par la libération sous contrôle judiciaire de Jordan Burnette, 29 ans, auteur présumé d’une série d’attaques contre des synagogues de Riverdale dans le Bronx. Détenu dans un premier temps et libérable contre une caution de $20,000, Burnette a bénéficié, quelques heures plus tard, d’une récente réforme qui supprime la détention provisoire pour des « délits non-violents ».

Rabbi Levi Shemtov du Chabad Loubavitch de Riverdale nous dit que les résidents, terrorisés pendant une dizaine de jours, soulagés après l’interpellation du suspect, sont revenus au point de départ. En pire. Parce que le suspect, qui vit près d’une des synagogues vandalisées, se croit maintenant tout permis.

Plusieurs directeurs de services de sécurité témoignent de l’inquiétude des résidents qui se demandent comment ils vont circuler dans leur quartier en sachant que celui qui a fracassé les fenêtres des synagogues a été libéré. Rien n’empêche ce gars, libéré sous le soi-disant contrôle judiciaire, de revisiter les synagogues qu’il avait vandalisées. « Vigilance est le mot d’ordre ». Les bénévoles du Community Security Service sont terriblement déçus. Tout le monde avait mis du sien — nous, la police, le Hate Crimes Task Force–on a trouvé le suspect et maintenant il est relâché. C’est dur à avaler.

Scott Richman, Directeur régional NY/NJ de l’Anti-Defamation League, se félicite des rapides interpellation et inculpation du suspect, mais espère qu’il sera jugé et que les conditions de sa libération l’empêcheront de s’en prendre à d’autres synagogues.

Rabbi Abraham Cooper, Associate Dean du Centre Simon Wiesenthal, déclare : « la police a réussi à appréhender l’auteur de multiple hate crimes, pour le voir aussitôt relâché par un juge. Si la loi n’est pas appliquée, les criminels, y compris antisémites, agiront en toute impunité. »

Au briefing de lundi matin le maire de New York, Bill de Blasio, a demandé qu’on revoie la possibilité de fixer une caution pour certains non-violents hate crimes, en précisant qu’il faudrait agir en toute légalité.

Joshua Gleis, directeur d’une société de conseil en sécurité qui protège des centaines de lieux de culte, nous dit qu’il faut modifier ces lois lamentables. Il est temps que la majorité silencieuse s’exprime, avant que d’autres innocents ne soient touchés. Une loi doit être intelligente. Cette réforme n’est bonne que pour les criminels. C’est une injustice envers les victimes. https://www.algemeiner.com/2021/05/03/jewish-community-terrified-angry-over-release-of-accused-attacker-of-multiple-bronx-synagogues/

Voir aussi :

https://www.jns.org/jews-troubled-after-court-releases-man-arrested-for-bronx-synagogue-attacks/

 

Des manifestations hostiles devant une synagogue d’Ann Arbor chaque samedi matin depuis 13 ans

3 mai

Des membres d’une synagogue à Ann Arbor Michigan demandent à la Cour d’appel d’encadrer les manifestations organisées devant la synagogue chaque samedi matin depuis septembre 2003. Les manifestants portent des pancartes avec des slogans antisémites du genre « Le pouvoir juif corrompt », « Résister contre le pouvoir juif », « On ne veut plus de guerres pour Israël ». Dans sa déposition devant le panel de trois juges, maître Marc Susselman a noté que des enfants sont traumatisés par les affiches antisémites. Et ça fait 17ans que ça dure.

En 2019, Marvin Gerber et une survivante de l’Holocauste, Miriam Brysk, ont porté plainte devant la cour fédérale.  Citant le non-respect de plusieurs articles du code municipal, les plaignants ont demandé l’imposition de conditions raisonnables aux manifestations qui provoquent chez eux « une détresse émotionnelle sévère ».  Ils ont été déboutés en raison, selon la décision, de la liberté de manifester. (1er amendement].

https://www.jns.org/michigan-jewish-community-urges-appeals-court-to-restrict-protests-outside-synagogue/

 

Un homme juif venu à Baltimore pour le mariage d’un cousin abattu

Ray Strickland / 3 mai

La police de Baltimore diligente une enquête après le meurtre par arme à feu d’un homme juif à minuit lundi sur Fords Lane. « DEVANT UNE ADRESSE » NE VEUT RIEN DIRE

Yitzy Schleifer, conseiller local, a identifié la victime, Ephraim Gordan, 31 ans, venu d’Israël pour assister au mariage d’un cousin. « Quelqu’un visite Baltimore pour la première fois et il est abattu en allant de sa voiture à la maison, c’est affreux ». Schleifer avait visionné la vidéo de l’incident : on voit trois hommes qui tentent de dévaliser Gordan avant que l’un d’entre eux tire, le blessant mortellement. « Les résidents du quartier, à majorité juive, sont bouleversés,, dit Scleifer, Il faut que cette violence s’arrête ».

Chakia Fennoy, porte-parole de la police de Baltimore, annonce qu’on croit que le vol était la motivation de ce crime … sans exclure d’autres possibilités.

Un voisin, Ricky Jackson, entendant les coups de feu, est sorti pour découvrir un vêtement trempé de sang.  Il a entendu un monsieur âgé dire aux policiers qu’il avait vu des mecs pourchasser son fils.  « C’est incroyable, une chose pareille dans ce quartier. C’est trop triste : il vient aux Etats-Unis et rentre dans un cercueil ». Jackson voudrait faire passer un message au maire Brandon Scott et sa nouvelle administration : « Vous avez promis la sécurité et à chaque fois que je vous vois à la télévision vous parlez de « l’inacceptable ». Or, on dirait que ça devient acceptable. Les citoyens ne comprennent pas. Nous sommes frustrés ».

On compte un total de 105 homicides à Baltimore depuis le début de l’année. https://www.wmar2news.com/news/local-news/jewish-man-visiting-baltimore-from-israel-for-relatives-wedding-shot-and-killed-in-baltimore

VOIR AUSSI :

« Des terroristes antisémites ont tué mon frère », déclare la sœur de l’Israélien abattu à Baltimore.

5 mai

Ella Gordon, la sœur d’un Israélien abattu à Baltimore, conteste la conclusion provisoire de la police locale. Dans une intervention sur la chaîne 12 israélienne, elle a déclaré qu’il ne s’agit pas d’un vol qui a mal tourné. « Ils n’ont rien pris. Ils ont laissé le sac, le portefeuille, les écouteurs, la montre, le passeport. Ce sont des terroristes antisémites. Ils l’ont tué parce qu’il était juif. »

https://www.algemeiner.com/2021/05/05/antisemitic-terrorists-murdered-my-brother-claims-sister-of-israeli-shot-dead-in-baltimore-as-police-say-motive-was-robbery/

Un Israélien venu à Baltimore pour assister à un mariage abattu par des voleurs

On voit la scène sur des bandes de vidéo surveillance de diverses résidences dans ce quartier à majorité juive : trois jeunes s’approchent d’Efraim Gordon qui descend de sa voiture et se dirige vers la maison de sa tante et oncle. L’un des jeunes lui tire dessus.  La police a emmené Gordon à l’hôpital où il est décédé. Une cagnotte en ligne a déjà réuni trois fois les $15,000 nécessaires pour les frais du rapatriement du corps et l’enterrement en Israël.

Dans une communication à Chabad Online, le conseiller local, Yitzy Schleifer, promet des efforts renforcés pour protéger les électeurs, affligés par cette perte de vie, l’ultime conséquence de la violence qui empoisonne notre ville.

https://www.jta.org/quick-reads/israeli-man-visiting-baltimore-for-a-wedding-is-shot-dead-in-apparent-robbery

 

L’homme qui a poignardé deux femmes asiatiques mis en examen

Patrick Thompson, 54 ans, accusé de tentative de meurtre, d’agression armée et de violence sur personnes âgées, risque la perpétuité pour avoir attaqué deux femmes asiatiques dans le centre historique de San Francisco. Eric Fleischaker, son avocat commis d’office, nie toute motivation raciste de la part de son client déséquilibré. Arrêté plus de 24 fois depuis 20 ans, Thompson avait poignardé un homme avec des ciseaux en 2017. Déclaré irresponsable en raison d’une absence de discernement, il a été renfermé dans un hôpital psychiatrique et libéré deux ans plus tard. Le couteau, qui a perforé les poumons de l’une des victimes, est resté planté profondément dans le corps de l’autre.  Les deux victimes, âgées respectivement de 65 et de 84 ans, devraient survivre à leurs blessures.

https://www.foxnews.com/us/san-francisco-suspect-knife-attack-women-arraignment

 

Baltimore : Deux femmes asiatiques tabassées sauvagement avec un bloc de parpaing.

https://www.nbcnews.com/news/us-news/two-asian-women-repeatedly-attacked-cinder-block-they-closed-baltimore-n1266378

 

  • Iran

On prendra le temps qu’il faut avec l’Iran ? Tu parles !

L’administration Biden retourne à pas pressés au JCPOA

 

Danielle Pletka / 6 mai
Des participants à la délégation israélienne ont confié à un ami que la consultation à Washington avec des responsables de l’administration Biden était un flop. Le deal est pour ainsi dire bouclé.

Invité à l’émission Fox News Sunday, Jake Sullivan, Conseiller en sécurité nationale, a fait part « d’une nouvelle entente qui se dessine au cours des pourparlers [de Vienne] ».  En fait, les sanctions sont déjà allégées. Comment ? L’administration a trouvé le moyen, sans lever les sanctions, d’alimenter un flot de liquidités vers les coffres de son interlocuteur fauché. L’Iran pratique la diplomatie par prise d’otage, souvent des binationaux arrêtés sur la base d’accusations fabriquées de toute pièce. L’administration Biden a beau le nier, la libération imminente de quatre otages américains et un anglais devrait, selon des médias iraniens, rapporter $7 milliards de la part des Américains et $500 millions des Britanniques. Il y a aussi l’affaire du cargo sud-coréen arraisonné. Notre gouvernement nie toute intervention mais, selon des sources iraniennes, deux banques sud-coréennes ont libéré un milliard de dollars en avoirs iraniens gelés. D’autres ressources proviendraient de la République Populaire de Chine. Depuis l‘inauguration de Joe Biden, les achats chinois de pétrole iranien ont été décuplés, sans que la violation des sanctions provoque le moindre reproche. Puis, il y a la promesse bizarre d’un investissement chinois de $400 milliards sur 25 ans en échange de pétrole iranien. Certains croient savoir que les négociateurs de Biden ont chaleureusement encouragé  la Chine à aider l’Iran à sortir de sa détresse financière. Puis, il y aurait une infusion de liquidités en provenance d’Irak ; des responsables iraniens disent que les Américains ont donné le feu vert à la libération de ces fonds

L’administration Biden avait promis d’avancer lentement vers le retour au JCPOA, en répétant qu’il n’y aurait aucune levée de sanctions avant la remise en conformité totale de la part de l’Iran. L’administration a dit au Congrès que le deal original n’était pas satisfaisant ; il faudrait un deal plus. Il paraitrait que c’est exactement le contraire qui se passe et il semblerait que l’administration contourne la loi américaine afin d’alléger la pression des sanctions pour encourager Téhéran à réintégrer le deal. En septembre 2020, Joe Biden a qualifié Donald Trump de menteur. Il est maintenant évident que Biden, lui aussi, prend des libertés avec la vérité.

https://thedispatch.com/p/so-much-for-going-slow-on-iran

 

 

VOIR AUSSI :

6 mai : Des différences importantes sont relevées dans les négociations entre les Etats-Unis, les puissances européennes et l’Iran par rapport aux concessions qui seront exigées de ce dernier avant le retour des Américains au JCPOA. Des responsables européens et américains citent l’exigence de l’administration Biden d’un retour iranien au niveau des activités de 2015, mais Téhéran rechigne à abandonner ses centrifugeuses avancées.

 Large gaps remain in US-Iran talks on return to nuclear deal – report | The Times of Israel/

7 mai : En cas d’échec des pourparlers [de Vienne]  on fera tout ce qui est possible pour empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire. Au seuil d’un quatrième round, Washington dit, sans exclure l’éventuel échec des discussions, que le sort de l’accord est entre les mains de Téhéran. L’Iran ne devrait pas s’attendre à de nouvelles concessions majeures.

If talks fail, US ready to ‘do everything that it can’ to prevent a nuclear Iran | The Times of Israel

8 mai : A la veille des pourparlers, un haut responsable américain a présenté, sous condition d’anonymat, la position de son gouvernement : Washington a donné une idée claire des concessions qu’il sera prêt à accorder. Maintenant le succès ou l’échec [des pourparlers] dépend de la décision politique de l’Iran d’accepter ces concessions et de se remettre en conformité avec l’accord.

US says Iran sanctions will only be lifted if nuclear deal conditions met | The Times of Israel