Venue de Yitzhak Herzog (Union sioniste) à Paris

Yitzhak Herzog s’est rendu à Paris vendredi 21 janvier pour rencontrer le Président François Hollande et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Il s’est également entretenu avec Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, Bruno le Roux, Président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, Président de l’Assemblée Nationale et Didier Guillaume, Président du groupe socialiste au Sénat.hollabdeherzog

Le chef de l’opposition israélienne a participé à une cérémonie en hommage à Yitzhak Rabin, aux côtés de Manuel Valls, Premier ministre, Anne Hidalgo, maire de Paris, Bernard-Henri Levy et Aliza Bin-Noun, ambassadeur d’Israël en France.vallsherzog

A l’occasion de cette visite, ELNET a organisé un point presse pour les journalistes ainsi qu’un diner avec des personnalités proches de notre think tank, du Cercle Léon Blum, de la Fondation France-Israël, ainsi que des parlementaires du groupe d’amitié France-Israël.arieherzog

Les rendez-vous politiques de Yitzhak Herzog se sont axés autour de 3 thématiques principales :

 

Etiquetage des produits / Rôle de la France et de l’Union européenne

Yitzhak Herzog a appelé François Hollande et Laurent Fabius à cesser de promouvoir les initiatives internationales contre Israël, faisant notamment allusion à la récente annonce de l’Union européenne d’étiqueter les produits issus des implantations juives de Cisjordanie, et au projet de résolution de la France présenté au Conseil de sécurité de l’ONU, visant à forcer les négociations entre Israël et les Palestiniens.

Selon lui, les décisions de cette nature sont une forme de récompense pour le terrorisme et pour le BDS, et paralysent les chances d’initiatives régionales : « Les Israéliens n’accepteront pas des diktats imposés par le monde. Israël est une nation souveraine et toute initiative ou décision de cette nature nuit à la volonté des Israéliens d’aller de l’avant pour changer la situation au Moyen-Orient ».

La guerre contre Daech et la menace terroriste 

Pour Herzog, l’Occident et Israël ont un ennemi commun: le terrorisme islamique. Le monde éclairé a besoin d’unir ses forces contre lui, parce qu’il nous menace tous. Il a par ailleurs remercié Hollande et Fabius pour leur lutte déterminée contre l’antisémitisme en France, et a exprimé sa solidarité avec leur lutte contre le terrorisme.

Processus de paix 

Yitzhak Herzog a présenté au Chef de l’Etat français son Plan de séparation avec les Palestiniens : « Se séparer est la chose la plus urgente pour la sécurité des citoyens d’Israël et pour réaliser la vision de deux Etats, à laquelle je crois de tout mon cœur », a-t-il déclaré. Il est fondé sur l’hypothèse qu’il est impossible de mettre en œuvre une solution à deux Etats dans un avenir immédiat, parce que le Premier ministre Benjamin Netanyahou et le président palestinien Mahmoud Abbas n’ont aucune confiance l’un envers l’autre. Par ailleurs, Un Etat palestinien ne peut être édifié maintenant, car les Palestiniens ne disposent pas actuellement d’un leadership qui contrôle l’ensemble de leurs territoires et qui pourrait suivre une telle démarche.

La première étape du plan appelle à rétablir le calme et la sécurité entre les deux parties. Puis les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est doivent rapidement être séparés du reste de la ville.

Herzog recommande la construction d’un mur de séparation en Cisjordanie qui inclut les grands blocs d’implantations adjacents à Israël.

À l’heure actuelle, l’absence de séparation augmente les frictions et la haine entre les deux parties et compromet toute chance de parvenir à un accord. Par conséquent, il est temps pour l’Europe d’être réaliste. La séparation sera accompagnée de mesures sécuritaires et économiques qui ramèneront le calme dans la région.

***

La France et l’Europe peuvent jouer un rôle constructif en Moyen-Orient en facilitant le dialogue et en rétablissant la confiance mais non en isolant Israël via des résolutions inutiles ou des directives, surtout au moment où le pays connaît un regain de tensions et que des civils sont à nouveau menacés par le terrorisme. Le combat d’Israël contre l’islamisme radical ne diffère pas de celui de l’Occident contre le djihadisme.

Liens presse :

http://www.jpost.com/Israel-News/Politics-And-Diplomacy/Paris-remembers-Rabin-with-glittering-ceremony-marking-two-decades-since-assassination-442771

http://fr.timesofisrael.com/herzog-a-hollande-letiquetage-des-produits-par-lue-est-une-victoire-pour-le-bds/

http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/100325-160124-herzog-demande-a-hollande-de-cesser-les-inititatives-contre-israel

Docteur en science politique, spécialiste du Proche-Orient et des questions de Défense, Sarah Perez est chercheur et consultante risque-pays. Elle est l'auteur de Iran-Israël: une guerre technologique, Les coulisses d'un conflit invisible.