« Juniper Cobra 2018 » : Quand les Etats-Unis et Israël préparent les guerres de demain

Un exercice militaire conjoint du nom de « Juniper Cobra » et qui implique Israël et les États-Unis se déroulera du 4 au 15 mars prochain. 2500 soldats américains normalement basés en Europe seront déployés, ainsi que 2000 soldats des Forces de défense israéliennes, des unités logistiques, des forces médicales et d’autres unités de Tsahal. « Ce sera les plus grandes manœuvres communes de l’armée israélienne et de l’USEUCOM (commandement américain en Europe) menées cette année », a expliqué un porte-parole de l’armée israélienne. Il aura lieu sur tout le territoire israélien et en mer.

L’exercice biennal, qui se tiendra pour la neuvième fois depuis 2001, vise, selon les responsables militaires israéliens, à « améliorer le niveau de préparation militaire d’Israël ». L’objectif est de renforcer la coopération et la coordination entre les deux armées, de promouvoir l’apprentissage bilatéral et d’améliorer leurs capacités de défense antiaérienne. « Cet exercice démontre la coopération stratégique et fondamentale entre l’armée israélienne et les forces armées des Etats-Unis », a déclaré le général de brigade Zvika Haimovich, le commandant du service de défense aérienne, dans un communiqué.

Dans un contexte d’escalade de violence et de tension avec le Hezbollah libanais, la menace des missiles balistiques et guidés est l’une des plus lourdes à laquelle Israël est confronté. Les responsables israéliens estiment qu’elle ne cesse de croître. La milice chiite, appuyée par l’Iran, est soupçonnée de conserver une réserve de 150 000 missiles, qu’elle pourrait lancer sur Israël à un taux de plus de 1 000 missiles par jour lors d’une prochaine guerre. Depuis le début de la guerre civile en Syrie, Israël a mené plusieurs attaques contre le Hezbollah engagé aux côtés de l’armée d’Assad et l’état-major israélien redoute clairement l’imminence d’une guerre.

Lors de la Conférence sur la sécurité internationale qui s’est tenue à Munich du 16 au 18 février, Benyamin Netanyahou a condamné les dernières tentatives iraniennes visant à espionner Israël sur son propre territoire. « This is your piece! » (« Ceci est à vous! ») a déclaré le Premier ministre israélien, en brandissant un bout de drone iranien récupéré sur le territoire après qu’il ait été abattu par l’armée. Il également révélé que l’Iran cherchait à équiper le Hezbollah de missiles de précision supérieurs capables de frapper une cible à plusieurs douzaines de mètres.

« Juniper Cobra » aura donc lieu quelques semaines après que les avions israéliens ont affronté un drone iranien et les systèmes de défense aérienne syriens, même si l’armée israélienne affirme que cet exercice de défense anti-aérienne était prévu il y a déjà longtemps et qu’il n’est lié à aucun événement en particulier.

Docteur en science politique, spécialiste du Proche-Orient et des questions de Défense, Sarah Perez est chercheur et consultante risque-pays. Elle est l'auteur de Iran-Israël: une guerre technologique, Les coulisses d'un conflit invisible.