INFOGRAPHIE : Les infrastructures nucléaires iraniennes (Le Figaro)

En juillet 2015, l’accord sur le nucléaire iranien avait été présenté comme un grand succès diplomatique qui permettait d’éviter un nouveau conflit au Moyen-Orient, pour autant, il restait « un mauvais compromis », loin des exigences initiales de la communauté internationale, en accordant un droit d’enrichissement à l’Iran. Non seulement le pays a été autorisé à conserver son infrastructure nucléaire au mépris des résolutions des Nations unies, mais ses principales dispositions sont appelées à disparaître en 2025.