INFOGRAPHIE : Les actes antisémites en France

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est ému lundi de la flambée de 74% des actes antisémites en France en 2018, à l’issue d’un week-end où plusieurs inscriptions anti-juives ont été découvertes à Paris et où un arbre en mémoire d’Ilan Halimi a été vandalisé dans l’Essonne. Au-delà des préjugés « traditionnels » sur les Juifs (pouvoir, argent, contrôle des médias), on observe depuis l’année 2000 une montée spectaculaire des actes (atteintes aux personnes et aux biens) et des menaces (intimidations, graffitis, tracts) contre les Juifs de France par des individus animés par un sentiment d’hostilité à Israël plus ou moins diffus, exacerbé par la médiatisation d’affrontements au Proche-Orient. Ceci facilite leur projection dans un conflit, qui à leurs yeux, reproduit des schémas d’exclusion et d’échec dont ils se sentent victimes en France.