Les Grandes Ecoles de commerce françaises en mission en Israël

Les associations HEC, ESCP et ESSEC Israël organisent chaque année une mission en Israël réservée aux étudiants de ces prestigieuses écoles de commerce. Au-delà de la visite des lieux qui ont fait l’histoire du pays (Jérusalem, Massada, le Néguev, Tel Aviv, nord d’Israël etc.), les 120 participants, présents du 3 au 9 mai, ont rencontré un grand nombre de personnalités lors d’une soirée organisée par ELNET.

Depuis 4 ans maintenant ELNET France, par l’intermédiaire de ses représentants sur place Yossi Abravanel et Benjamin Touati, organise une soirée spéciale au cours de laquelle plusieurs intervenants, issus d’univers variés se succèdent pour livrer leur témoignage. David Siegel, directeur exécutif d’ELNET Israël, ancien Consul général d’Israël à Los Angeles, a inauguré la soirée qui s’est tenue au club Arca à Tel Aviv, en rappelant la mission de l’organisation.

David Siegel, directeur exécutif d’ELNET Israël

Ayoub Kara, actuellement ministre sans portefeuille du Cabinet Netanyahou, fut le premier invité à s’exprimer. Il estime que dans un Moyen-Orient qui s’embrase, la résolution du conflit israélo-palestinien ne peut être que la conséquence d’une solution globale qui intègre la stabilisation des Etats arabes sunnites modérés et la mise en place d’une coopération économique régionale basée sur les ressources naturelles, l’eau, l’énergie, les grands travaux, les infrastructures, l’innovation et les nouvelles technologies. Pour le ministre, l’économie et la coopération sont les seuls remèdes pour lutter efficacement contre les racines du mal, l’islamisme radical, qui menace le monde. A défaut d’avoir avec le monde arabe une communauté de valeurs, il existe aujourd’hui une communauté d’intérêts qui permet d’agir pour changer la donne au Moyen-Orient.

Ayoub Kara et Yossi Abravanel

 

L’investisseur et entrepreneur franco-israélien Jérémie Berrebi, a quant à lui parlé de la « Start Up Nation ». L’homme qui s’était associé à Xavier Niel pour fonder le fonds d’investissement Kima Ventures en 2010, a décidé de créer sa propre structure Magical Capital et de faire des investissements plus ciblés. L’homme d’affaires atypique de 38 ans, père de 13 enfants, très pratiquant, et que l’on sait très proche d’Emmanuel Macron, a intrigué l’assistance qui lui a demandé comment il pouvait concilier sa vie de famille avec une activité professionnelle intense. Il a expliqué y être parvenu grâce à l’étude de la Torah qui lui apporte au quotidien des réponses sur la gestion de ses projets et sur l’organisation de ses activités. Il a répondu à de nombreuses questions sur le modèle technologique israélien et le rôle de l’armée dans la formation de futurs managers.

Jérémie Berrebi

Le troisième et dernier intervenant, Oron Malkha, major de Tsahal, a apporté un autre angle de vue en évoquant l’importance de la cybernétique dans l’armée israélienne et l’investissement de l’Etat dans cette expertise. Il a déclaré que l’armée française avait beaucoup de retard en la matière et que les deux pays collaboraient régulièrement. Il a par ailleurs évoqué la « cité cyber » actuellement en construction à Beer Sheva, la capitale du Néguev. Cette vaste étendue désertique au sud d’Israël, est ainsi devenue une pépinière de start-ups spécialisées dans la cybersécurité. D’autre part, nombre d’entreprises israéliennes et étrangères comme Lockheed Martin, Deutsche Telekom, Oracle ou IBM se sont installées dans deux complexes très modernes bâtis dans le parc industriel CyberSpark.

Cette soirée a permis aux étudiants d’HEC de découvrir de multiples facettes d’Israël et de débattre sur des sujets de fonds aussi bien politique, culturel ou économique.

ELNET France œuvre au renforcement des liens stratégiques entre la France et Israël et demeure convaincu que le dialogue entre ses jeunes leaders et des grandes personnalités du monde politique et de la société civile israélienne leur permettra de mieux appréhender les problématiques si complexes du Moyen-Orient.