Les Israéliens ont voté lundi 2 mars pour mettre fin à la plus importante crise politique de l’histoire d’Israël, après les scrutins d’avril et de septembre 2019 qui n’ont pas réussi à départager le Likoud de Benyamin Netanyahou et Kakhol Lavan de Benny Gantz. Cette fois, après le dépouillement de 99% des bulletins de votes en Israël mercredi 4 mars, le bloc de droite obtiendrait 58 sièges contre le bloc de gauche et la Liste arabe unifiée qui ensemble, en comptabiliseraient 55. Le Likoud de Benyamin Netanyahou est toujours en tête avec 36 sièges devant Bleu Blanc (33) selon les derniers résultats. La Liste arabe unie atteint 15 sièges et la formation ultra-orthodoxe Shas 9…

Voir le communiqué en cliquant ICI