Action politique : ELNET s’oppose à l’attribution du Prix des droits de l’homme aux organisations controversées Al-Haq et B’Tselem.

Lundi prochain, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) décernera « le Prix des droits de l’homme de la République française ‘Liberté, égalité, fraternité’ » aux organisations controversées Al-Haq et B’Tselem. 

Al-Haq est une organisation palestinienne, acteur des campagnes discriminatoires BDS(Boycott, Désinvestissement et Sanctions) et de Lawfare (guerre juridique) contre l’État d’Israël.Son directeur d’Al-Haq, Shawan Jabarin fut condamné en 1985 pour son rôle actif au sein du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP). 

B’Tselem, quant à elle, réputée pour être partisane, a placé la délégitimisation d’Israël au coeur de son action.

Nous estimons qu’à l’heure où la société française est de plus en plus fragmentée, ce genre d’événements ne fait que renforcer l’incitation à la haine et conforter les partisans du boycott d’Israël, pourtant illégal en France, les antisionistes et antisémites en tout genre, dans leur jusqu’au-boutisme.

Nous avons adressé un courrier à Mme Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, supposée remettre le Prix aux deux organisations lundi, et alerté les parlementaires et décideurs politiques de cette remise de Prix scandaleuse.